Bienvenue à tous dans la petite ville de Rapentriac. Son lac gelé, ses rues enneigées, ses marres de sang et ses habitants plus morts que vivants !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rue devant le Commissariat

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Shepard
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 52
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Rue devant le Commissariat   Lun 26 Jan - 11:38

Dépanneur Dan

Cette ruelle était déserte. Et pour cause, les deux bouts de cette dernière étaient normalement fermés par une clôture de bois d’un mètre et demi de haut. Celle du Sud (et donc à sa droite) pouvait être ouverte pour laisser passer un camion de livraison. Il se retourna donc pour voir cette porte… qui était grande ouverte. Le camion de livraison qui était en retard ce matin même bouchait l’accès à la ruelle.
Les flocons de neige continuaient de tomber tranquillement du ciel. Un de ceux-ci tomba au dos de la main de Daniel, qui sentit aussitôt un vertige et un sentiment de fraicheur l’envahir. Le phénomène ne dura que quelques secondes et se calma aussitôt.
Il ne savait pas se qui s’était passé, et pour ne pas tomber, il s’était accoté dos au mur.
Il reprit son souffle.

Ce doit être un coup de fatigue. Toute cette situation me dépasse.

Il se remit à marcher en direction du camion. Il s’approcha de la clôture pour regarder au travers. Il vit d’autres cannibales marcher de façon incertaine dans la même direction ; Le commissariat.
Daniel ne pouvait le voir mais il entendait de nombreux coups de feu provenir de la droite. Il décida donc d’escalader le camion pour mieux voir la situation. Pour mieux escalader, il mit son shotgun en premier sur le toit.
Arrivé en haut la vue était assez spectaculaire; des créatures par centaine se dirigeaient vers le commissariat. La police avait créé une barricade de voiture pour les empêcher de continuer. Les policiers armés, les créatures les plus proches s’en prenaient plein la gueule.

Je n’ai pas l’impression qu’il on le contrôle de la situation, mais au moins ils ont des armes, et je pourrais peut-être avoir des réponses à mes questions.

À sa droite, un peu plus haut, il vit un balcon métallique pour le bâtiment d’à côté. Une série de balcons au même niveau pour chaque bâtiments allait l’aider à se rendre à la barricade s’en devoir marcher dans la rue.
Il lança son arme sur le premier balcon, et s’élança sur la rambarde du balcon le plus proche. Manquant de peu de tomber, son pied heurta une créature derrière la tête, la faisant tomber au sol. Se qui attira l’attention des autres. Il se dépêcha de se hisser au moment ou les premiers commençaient à tendre les bras pour l’attraper.
Arriver sur le balcon, il reprit son souffle, avant de recommencer l’opération avec le prochain. À chaque balcon, il devait se retenir par la rambarde pour ne pas tomber puisqu’ils étaient assez distancés.

Il y avait bien longtemps que je n’avais fais de l’exercice comme ça. Je suis déjà exténué!

Les policiers le remarquaient sur le balcon le plus près d’eux et commencèrent à le mettre en joue.

"Ne tirez pas!" Cria Daniel en levant les mains au ciel.

Les policiers laissèrent aussitôt tomber pour s’attaquer aux créatures trop près d’eux.

Ils ont vite été persuadé que je n’étais pas l’un de ces monstres…

Daniel reprit donc son shotgun et sauta du balcon pour atterrir sur le capot d’une des voitures de police qui servait de barricade.

"Descendez vite de là si vous ne voulez pas vous faire avoir!" Lui cria un des policiers, toujours occupé à tirer.

Daniel s’exécuta au plus vite et se retrouva au milieu de la barricade.

"Rentrez à l’intérieur et laissez nous faire le reste!" Lui dit un autre policier, en fessant un signe de tête en direction du commissariat.

Daniel ne voulait pas être dans leurs pattes, et décida donc de faire comme le policier lui disait. Il courra vers le vieux bâtiment de pierre à deux étages. Les portes ont été détruites et la neige avait commencé à recouvrir le sol à l’intérieur. Des cadavres étaient étendus sa et là sur le terrain devant le bâtiment. La police avait surement dû se frayer un chemin avant de pouvoir faire cette barricade. Mais combien de temps allait t’elle tenir?

Entrée du Commissariat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iva Landson

avatar

Nombre de messages : 32
Age : 28
Localisation : entre la vie et la mort
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Rue devant le Commissariat   Lun 20 Avr - 1:20

< derrière le garage

Iva put apercevoir le commissariat au bout de la rue. Elle allait s'y précipiter quand elle remarqua une importance présence de créatures. Les dents serrées, elle se plaqua contre un mur. Faisant naviguer ses yeux de droite à gauche autour d'elle, elle observa que rien ni personne ne l'avait suivie. Apparemment tout était calme et les choses ne l'avaient pas vue. Le visage tourné vers la droite, elle considéra la situation : elle n'avait plus qu'un pistolet quasiment inutile avec seulement deux balles, et son fidèle couteau. Elle estima le nombre de créatures à une bonne vingtaine visible. Par ailleurs, il semblait que l'on avait cherché à faire obstacle à l'entrée du commissariat, il y avait un basard matériel et humain non négligeable. Entrer serait compliqué.

"- Merde !"

Elle soupira. Si elle fonçait, elle ne pourrait pas s'en sortir. Elle ignorait ce qui arrivait concrètement lorsque le contact avec une de ces choses était établi, mais d'après les films, une simple morsure pouvait la rendre comme eux. Très peu pour elle. Cependant, elle ne voulait pas rester là, les bras croisés, à attendre les deux autres. La blonde avait disparu dieu sait où et "Stéphane" prendrait certainement du temps à la retrouver. Il lui fallait des armes, des armes pleines. Rapidement.

Elle quitta le mur contre lequel elle s'était plaquée et remonta un peu les rues qu'elle avait traversées. Le premier cadavre armé serait le bienvenu. Malheureusement, elle ne trouva rien. Le silence autour d'elle n'était pas le même que celui d'à son arrivée. Il y avait quelque chose de lourd dans l'atmosphère... il y avait quelque chose de vivant dans les environs. L'organisme surtendu, Iva alla se plaquer contre un nouveau mur. Seulement deux balles... pour la première fois, elle aurait apprécié un peu de compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://huan-g-othic.bloxode.com/
Stéphane

avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : France - Lorraine - Vosges
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Rue devant le Commissariat   Jeu 30 Avr - 13:29

post précédent : Rues est


Stéphane était juste en face du commissariat, plus prêt du côté Est de ce dernier que de son centre. Il fut surpris de voir le bordel sans nom qui était devant le bâtiment. De multiple voitures étaient placé là, et avait surement servie de barricade, avant que le flot de créature ne soit trop important pour eux. Des dizaines de cadavres de ces créatures gisaient par terre, et des dizaines de cadavre encore apte à se déplacer étaient en train de dévorer les restes des policiers ayant cherché à les arrêter...
L'affrontement avait l'air de s'être fait il y a déjà un petit moment... Les zombies qui ne dévoraient pas les cadavres erraient sans but devant la porte d'entrée, grande ouverte, ou devant les fenêtres brisées. Il était probable que les zombies aient investis les lieux, et la possibilité d'entrer se faisait de plus en plus mince.

L'ambiance était toujours aussi lourde, et Stéphane n'était pas du tout rassuré, surtout après ce qui était arrivé il y a quelques minutes.
Amours ne bougeait pas, restant derrière lui. Stéphane ne la lâcha pas, ne désirant pas la voir s'enfuir à nouveau en direction des monstres.
Son arme serré dans son autre main, il se demandait comment il pourrait faire pour atteindre le commissariat sans risque. Il s'accroupit contre le mur d'un bâtiment, examinant ce qu'il avait devant lui. Les zombies n'étaient pas regroupé de façon homogène, et il était possible d'avancer en les esquivant, mais il ne pouvait pas se permettre d'aller jusqu'à l'entrée avec Amour, le risque de se retrouver encerclé était trop élevé...
Il regarda alors en direction des cadavres des policiers. Mettant de côté son dégout de voir les tripes de ces derniers se faire arracher par des cadavres vivant, il constata que la plupart avaient laissé tomber leurs armes, soit sur les voitures, soit par terre dans la neige. Il pouvait toujours se jeter en direction de l'une de ces armes et faire feu sur ceux qui s'approcheraient... mais cela attirerait probablement les autres...

Stéphane commençait à se faire mal à la tête lui-même à force de trop réfléchir. Il était épuisé mais malgré ça, tout ses sens étaient en alerte. Il se rappela qu'il n'avait rien mangé ni bu depuis déjà un bon moment.
Regardant de long en large le bâtiment face à lui, il réfléchit au meilleur moyen de se procurer l'arme d'un des agents, sans mettre la jeune fille en danger, et sans se mettre lui-même dans de sales draps...

post suivant : à venir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssekuja.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rue devant le Commissariat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rue devant le Commissariat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.
» Commissariat de police féminin pour protéger les femmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Dark Cold - :: Role Play - Rapentriac :: Rues-
Sauter vers: