Bienvenue à tous dans la petite ville de Rapentriac. Son lac gelé, ses rues enneigées, ses marres de sang et ses habitants plus morts que vivants !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bureau du Commissaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Shepard
Modérateur
Daniel Shepard

Nombre de messages : 52
Localisation : Québec
Date d'inscription : 09/01/2009

MessageSujet: Bureau du Commissaire   Jeu 5 Fév - 6:49

2e étage

Sans se faire prier, l’homme se précipitât vers un meuble de taille moyenne et y déposa son arme avant de le pousser devant la porte, renforçant la solidité de la porte.

"On devrait être en sécurité pour un moment. Fit l’homme. J’ignore combien de temps ça va tenir mais on ne devrait pas trop tarder ici."

Ce bureau était celui du commissaire de police. Devant la porte se trouvait un grand bureau de bois avec tout se qu’on trouve sur un bureau normalement. Une fenêtre derrière ce dernier montrait une vue désolante sur la rue en face du commissariat. Le barrage avait bien été battu et des cannibales se promenaient un peu partout sans trop savoir où aller (s’ils avaient un brin d’intelligence).
L’homme se dirigea vers une porte dans le mur à gauche de la fenêtre.

-Attendez un peu, fit Daniel, je peux savoir qui vous êtes?

-Je suis désolé, répondit l’homme, je m’appelle Éric Stevenson. Je suis le commissaire.

-Je m’appelle Daniel Shepard. J’ai un dépanneur pas trop loin d’ici.

L’homme eu un sourcillement mais repris vite son air sérieux et se tourna vers la fenêtre.

-Je pensais empêcher ces créatures d’entrer ici, fit-il en regardant le restant de barrage. Je me suis bien trompé…

-Vous savez se qu’ils sont? Demanda Daniel

-Personne ne sait vraiment. D’après se que j’en ai vu, se son des personnes qui on été infectés par quelque chose. J’ai vu des hommes être simplement mordu par une de ces créatures et devenir l’une d’elle dans les minutes qui suivirent. Mais le temps de transformation semble varier selon la personne.

-Ce serait donc des personnes infecté? Je me demande bien par quoi…

-Et aussi étrange que cela peux paraitre, il n’y a plus d’électricité dans toute la ville, et aucun appareil à batterie ou autre gadget automatique ne semble marcher. Par chance les armes à feux sont manuel et fonctionne toujours. Pourtant, nous n’arrivons pas à comprendre ce phénomène, et il n’y a aucun moyen de rejoindre la centrale électrique.

-Il faudrait donc que quelqu’un se rende là bas pour essayer de comprendre se qui s’y passe.

Daniel marqua une pause pour réfléchir.

-Mais sinon, reprit-il, comment avez-vous fais pour faire une barricade de voiture si ces dernière ne fonctionnait même plus au moment de l’attaque.

-Oh c’est bien simple, nous les avions placés avant que ce phénomène étrange se produise, répondit simplement le commissaire de façon détaché.

Daniel fronça les sourcils. Quelque chose ne marchait pas dans se que venait de lui dire le commissaire.

"Si tel est le cas commissaire, tout semble croire que vous étiez au courant qu’un tel évènement allait se produire. Sinon, pour quel motif auriez vous placé ces voitures sans savoir se qui allait se produire."

Le commissaire fronça à son tour les sourcils.

…TUE…

Une migraine soudaine s’empara de Daniel.

"Dites-moi monsieur Shepard, en sortant pour la première fois à l’extérieur aujourd’hui, n’avez-vous rien senti d’anormal? Un malaise? Un étourdissement?"

Mais où veux-t-il en venir? Il essaie de contrer ma question avec une autre question?

"Je… oui, j’ai sentit une étrange fraicheur envahir mon corps et ensuite j’ai eu un étourdissement… mais quel est le rapport avec…"

Le commissaire Stevenson écarquilla les yeux. Il agrippa le shotgun qu’il avait laissé sur le meuble et s’élança vers la porte sur le mur à gauche de la fenêtre, avant de l’ouvrir et de la refermer derrière lui.

"Commissaire!"

Daniel était maintenant seul dans le bureau et complètement déboussolé.

…TUE-LE…

Il attrapa un coupe papier sur le bureau et couru vers la porte avant d’en secouer la poigné. Sans succès. Il décida donc de commencer à la forcer avec son épaule.

"Stevenson!"

Il finit donc par reculer avant de s’élancer vers la porte. En la défonçant, Daniel se retrouva dans une nouvelle salle.

HS: J'aimerais ne pas être seul à poster... ça fais deux semaine quand même.
Bureau personnel du Commissaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bureau du Commissaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Interview du Commissaire du Gouvernement Claudy Gassant
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
» Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- Dark Cold - :: Role Play - Rapentriac :: Commissariat de Police-
Sauter vers: